Rapport de stage

 

 

 

Chez l’entreprise : Eurl Tissier Patrick

 

 

 

 

Sommaire :

 

1er Page:         Page de présentation

 

 

2ème Page:      Sommaire

 

 

3ème Page:      Remerciement

 

 

3-4ème Page:  Présentation de l’entreprise :        

         

-Fiche signalétique (pages 3)

 

-Situation géographique (page 3)

 

-Observation de l’entreprise (page 4)

 

-Implantation de l’atelier (page  4)

 

 

5 à 14ème Page :    Rapport d’activité :

 

-Fiches hebdomadaires d’activités (pages 5-7)

 

-Description détaillée d’une activité de fabrication (pages 8-14)

 

 

 

15ème Page :   Conclusion :

 

-Commentaire du stage 

 

-Mon projet d’orientation Bac Pro 

 

 

A       Remerciement :

 

A monsieur Tissier

Je tiens à remercier particulièrement M. TISSIER Patrick, qui a accepté de me recevoir pour ce stage de 3 semaines dans son entreprise et a bien voulu répondre aux questions relatives à son activité professionnelle. Je remercie également les membres de son personnel qui m'ont accompagnée tout au long de ce stage et qui m'ont permis de mieux comprendre le rôle de chacun. Cela m’aiderait pour la décision d’orientation que je dois prendre à la fin de cette année.

B.      Présentation de l’entreprise :

 

  1. Fiche signalétique :

 

 

 

  1. Situation géographique :

 

L’entreprise EURL Tissier est située à Le Lioux, 61140, Juvigny sous Andaine, dans le département de l’Orne.

 

 L’atelier est sur la Route Départemental 176 entre Juvigny sous Andaine et La Chapelle d’Andaine.

 

EURL Patrick Tisser

 

 

 

d.       Observation de l’entreprise :

 

Les principaux clientèles de l’entreprise sont des  individus privés qui voulaient des nouveaux bâtiments en bois, des extensions (véranda), refaire un charpente, etc.

Les principaux matériaux utilisés sont le bois, l’ardoise, la tôle. Mais pour couper ou ajuster ces matériaux ils utilisent beaucoup de machines portative comme une scie circulaire, une scie sauteuse, et une perceuse, etc.

 

 

 

 

e.       Implantation de l’atelier :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C.               Rapport d’activité :

 

 

  1. Fiches hebdomadaires d’activités :

 

Les jours

 

Les lieux

Activités

 

19 janvier, 1ère jour

 

Juvigny-sous-Andaine

Et

Domfront

 

MATIN : Prises des mesures d’un vielle garage, et dessine d’un plan. Coupage d’une panne de sablière car  ils étaient situés devant des fenêtres.

 

APRES-MIDI : On a fini de couper les pannes de sablière et on a commencé à construire un des côtés pour le garage et ensuite on a nettoyé de vielles bouts de bois.

 

 

2ème jour

 

Domfront

Et

Juvigny-sous-Andaine

 

 

MATIN : Ajuster une porte, mise en place d’une cloison placostil dans une maison pour après l’isoler.

 

APRES-MIDI : Aider à mettre de l’échafaudage dans un camion et les a ensuite observer à continuer la construction.

 

 

3ème jour

 

La Chapelle d’Andaine

 

MATIN : Observation des charpentiers qui couvraient une maison avec des tuiles.

 

APRES-MIDI : J’ai encore regardé des charpentiers couvrir une maison avec des tuiles.

 

 

4ème jour

 

Domfront

 

 

 

MATIN : Continuation de la mise en place des cloisons placostil.

 

APRES-MIDI : J’ai aidé à creuser une tranche au long d’une maison.

 

 

5ème jour

 

Domfront

 

 

MATIN : J’ai assisté à mettre du ciment dans la tranché.

 

 

2 Janvier, 6ème jour

 

Domfront

 

 

MATIN : Mise en place d’un toit sur une maison.

 

APRES-MIDI : Ils ont terminé de mettre le toit.

 

 

7ème jour

 

Domfront

Et

Juvigny-sous-Andaine

 

 

 

MATIN : J’ai dressé du ciment sur le ciment déjà fait et un peu sur le mur pour que l’eau ne pénètre plus

 

APRES-MIDI : La mise en place du bardage sur le côté d’une maison.

 

 

8ème jour

 

Juvigny-sous-Andaine

Et

La Chapelle d’Andaine

 

MATIN : Finir le bardage sur le côté d’une maison et démonter et ranger l’échafaudage.

 

APRES-MIDI : Finir le côté pour le  garage.

 

 

9ème jour

 

La Chapelle d’Andaine

 

MATIN : Commencer un autre côté du garage.

 

APRES-MIDI : Continuer le côté du garage.

 

 

10ème jour

 

La Chapelle d’Andaine

 

MATIN : Finir le côté du garage.

 

 

2 février, 11ème jour

 

Domfront

 

 

 

MATIN : Renforcer les côtés du garage qui restait et nettoyer le future emplacement des autres.

 

APRES-MIDI : Nettoyer les parpaings du vieux mur et les a déplacés.

 

 

12ème jour

 

Domfront

 

 

MATIN : Mettre en place les nouveaux côtés.

 

APRES-MIDI : Mettre en place les fermes.

 

 

13ème jour

 

La Chapelle d’Andaine

 

MATIN : Déplacer  l’échafaudage.

 

APRES-MIDI : Mettre une chatière sur un toit et percer des trous dans des plaques métallique.

 

 

14ème jour

 

Couterne

 

MATIN : J’ai aidé à mettre le sol.

 

APRES-MIDI : J’ai continué à aider à mettre le sol.

 

 

15ème jour

 

Couterne

 

MATIN : J’ai terminé de mettre le sol.

 

 

 

Les horaires:

 

 

 

Matin

Midi

Soir

Lundi

8h-12h

 

13h30-17h30

Mardi

8h-12h

 

13h30-17h30

Mercredi

8h-12h

 

13h30-17h30

Jeudi

8h-12h

 

13h30-17h30

Vendredi

8h-12h

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  1. Description détaillée d’une activité de fabrication :

 

 

 

            Au début  de mon stage ils ont commencé à construire un garage en colombage. Pour commencer on est parti prendre les dimensions et on a fait un plan. Après cela on a nettoyé des vieux bouts de bois à l’extérieur du bâtiment car il restait une partie du garage qui était encore en bon état. Pendant que je nettoyais le bois avec un karcher ils ont tracé une épure au sol, en utilisant un cordon trempé dans de l’eau mélangé avec du poudre bleu (voir  photo), comme un cordex mais qui dure plus longtemps.

            Après avoir tout tracé ils ont posé le bois au sol et l’ont tracé à mesure pour couper, mortaiser et tenonner et ensuite le vérifier avec un fil à plomb. Après avoir coupé, mortaisé et tenonné tout le bois il le place encore une fois au sol et l’assemble pour voir si tout rentre bien. Si tout monte correctement ils le chevillent (ou le boulons).

 

            Quand ils ont fini, ils lèvent le coté avec une grue au toit de l’atelier jusqu'à la grande porte coulissant et le met sur une remorque avec le manitou.

 

 

             Apres cela ils ont commencé l’autre côté, qui était le plus dure car il y avait beaucoup plus de montant à mettre. Alors il faillait calculer l’espace à laisser entre deux et trouver du bois qui avait l’air d’être en bon état. Ca nous a pris du temps car il y avait beaucoup de mortaise et de tenonne à faire. Quand on avait fini, on la mit sur une remorque.

         

          On a fait la ferme pour le milieu du garage. Cette fois, c’était plus difficile à trouver du bois car il faillait qu’ils soient en bon état, qu’ils soient courbé juste assez, qu’ils se joignent parfaitement et qu’ils soient assez solide pour supporter le poids de la toiture. Quand on avait fini on la mise sur remorque avec les autres.

 

            Avant de mettre les nouveaux côtés il fallait renforcer les autres côtés pour les tenir en place. Alors on a planté des cheverons dans le sol sur les deux côtés et on les a ensuite cloutés. Puis on a mit un autre chevron qui empêchera les autres de s’écarter dû aux poids.

 

            Il fallait qu’on nettoie le vieil mur avant de placer le côté droit. Il faillait aussi qu’on redresse l’arrière pour le mettre car l’arrière n’était pas tout à fait droit. Après qu’elle était bien mise en place on la renforcer comme les autres pour que ça se tienne en place.

 

          On a mit l’avant sans trop de problèmes, uniquement le côté gauche qui nous gêné un peu. On l’a renforcé comme les autres et l’a clouté aux autres côtés pour le maintenir en place.

 

          Les deux côtés fixés on a prit la ferme pour mettre sur le côté droit. Il fallait qu’on utilise des chevrons pour le maintenir en place, on les a fixer à l’avant et aussi à l’arrière. On en voit une sur la photo juste à côté.

  

 

            On a mit une entrait avant le reste de la ferme vue que c’était très grand et très lourde.

         

          Apres avoir mit l’entrait on a mit le reste de la ferme et on l’a renforcé comme l’autre.

 

Machines utilisés :

 

Mortaiseuse portative

Grand scie circuler portative

Petite scie circuler portative

 

Et aussi des tronçonneuses, cordex, fil à plomb, ciseaux à bois, masse, massette, marteaux, etc.…

Plan d’une Charente:

 

D.      Conclusion :

 

 

  1. Commentaire du stage :

 

Je  pense que cette expérience vécue va beaucoup apporter pour mon avenir, en me montrant ce que c’est la vie et aussi le système du fonctionnement dans une entreprise. J’ai vue qu’ils ne travaillaient pas qu’avec le bois, mais aussi avec d’autres matériaux comme les métaux, le béton, l’acier, le parpaing, l’isolent, la plaque de plâtre et entre d’autres. Cela veut dire qu’ils sont obligé d’avoir des connaissances sur ces matériaux pour effectué leur travail. C’était intéressant de voir comment ces diverses connaissances sont utilisées fréquemment sur les chantiers de tous les jours.

Ils travaillent dans toutes les conditions, dans le froid de l’hiver et dans la chaleur de l’été. Même s’il pleut on est quand-même obliger de travailler. Un jour pendant mon stage ils refaisaient une toiture sur une maison quand il a commencé de pleuvoir très fortement et ils étaient quand même obligés de continuer leur travail même s’ils allaient être trempés.

La plupart de leurs travaux sont sur le chantier et non pas dans l’atelier et des fois l’accès aux sites sont difficiles. Un jour ils étaient obligés d’arrêter les voitures sur un route pour pouvoir reculer le camion avec une remorque vers le chanter pour au moins 1000 mètre car il n’avait pas assez de place pour tourner cette taille de remorque au chantier.

La plupart de temps le travail est sur les vieux bâtiments, c'est-à-dire des restaurations en utilisant des vieux matériaux qui sont souvent sale et poussiéreux, donc ce n’est pas les mêmes conditions que dans un atelier de menuiserie et peut parfois être désagréable.

 

 

  1. Mon projet d’orientation Bac Pro :

 

Ce stage m'a permis d'avoir un contact avec le monde du travail. Ces trois semaines m’ont aidé à choisir mon orientation pour les années à venir. En effet  je pense que je vais suivre la voie de l’architecture car je n’aime pas trop les conditions de travail sur le chantier en lui-même, ils travaillent dehors même pendant l’hiver, sans chauffage dans l’atelier, etc…